Le principe du festival : multiplier les expériences musicales pour créer des conditions de jeu et d’écoute inédites


L'édition 2022 : Electrify my life

Vous l’avez compris, “electrify my life” constitue le titre de cette nouvelle édition. Que se cache-t-il derrière ce mot d’ordre ? La volonté d’aller encore plus loin dans les expérimentations musicales contemporaines, ce que propose  notamment l’ensemble Fabrique Nomade avec son projet de création vidéo en temps réel Là où le ciel est tombé dans l’eau. Fondée sur la maîtrise de nouvelles technologies, l’oeuvre mêle images animées et musique dans un même geste instrumental, et en direct ! De quoi repousser une nouvelle fois les limites de la création musicale.

“Une nouvelle fois”, car tout commence en 1970, quand George Crumb compose un quatuor à cordes électrifié d’un tout nouveau genre : Black Angels qui sera entendue dans le concert Beer and Schubert. Ces sonorités inédites parcourent les trois jours de programmation : guitare électrique (La jeunesse sonique joue la renaissance électrique ; Crop Circle Misery) ; et ondes Martenot (La Mer) trouvent ainsi leur place au coeur du festival. Parce que nous avons à coeur de favoriser les liens entre les générations de musiciens, nous avons imaginé “Sur le vif”, un concert- évènement faisant intervenir élèves et étudiants du C.R.R de Besançon et de l’École Supérieure de Musique Bourgogne Franche-Comté : épaulés par l’Ensemble Fabrique Nomade et guidés par A. MARKÉAS, ils expérimentent un rapport électrifiant à leur instrument. 

Vous aviez plébiscité les sessions jam des éditions précédentes, consacrées à Schnittke (2020) ou Kagel-Beethoven (2021), nous revenons avec un nouveau projet ! Coming Together de Rzewski sera l’occasion de mêler les ensembles musicaux (Fabrique Nomade, Lugano Percussion Ensemble, artistes des éditions antérieures) et les générations : en poursuivant notre travail avec le jeune public et les scolaires.

J’espère que cette édition suscitera autant d’enthousiasme en vous que nous avons eu de joie à l’élaborer !

 

Se repérer dans la programmation 

Pour vous repérer plus facilement, petit zoom sur les différents formats de concerts : 

  • Les scènes découvertes : Des formations et des programmes originaux qui sillonnent toute la ville : tramway, CHU, la Citadelle, maisons de quartier...
  • Les concerts-évènements : Pour découvrir des oeuvres contemporaines méconnues, jouées par des interprètes à la renommée internationale.
  • Les instantanés : En première partie des concerts, des pièces récentes interprétées par des grands élèves du Conservatoire du Grand Besançon, et créations composées par des ensembles de jeunes élèves accompagnés de leurs professeurs.

Nous remercions vivement les professeurs du C.R.R qui les ont préparés : Hélène Cabley Denoix, Clémence Comte, Sébastien Descamps, Benjamin Houal, Anaëlle Jolly, Sophie Magnien, Nicolas Puisais, David Sage, Szuhwa Wu.

 

Des artistes de renommée
 

Au cœur du festival POTE, des artistes à la carrière internationale et se produisant régulièrement dans la région : outre Szuhwa Wu (violon), ou encore Sophie Paul-Magnien (violoncelle), citons  l'Ensemble Fabrique Nomade ou encore le Lugano Percussion Ensemble !
Ils sont rejoints par des musiciens amateurs ou en cours de professionnalisation (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, École Supérieure de Musique de Bourgogne-Franche Comté, Conservatoire à Rayonnement Régional de Besançon). 
Le festival s’appuie également sur de précieuses collaborations avec des écrivains (Sébastien Ménestrier) et des enseignants (dont un grand nombre au C.R.R. de Besançon).
 
 

S’approprier des espaces inédits dans la ville / Un festival tout-terrain
 

Profondément attaché à l’écosystème local, le festival POTE cherche à susciter un nouveau rapport au concert de musique de chambre.
Il s’approprie pour quelques jours quelques-unes des scènes incontournables de la vie culturelle bisontine (le FRAC, l’Auditorium du Conservatoire), mais également des lieux de passage plus inédits : le tramway, le CHU, la Chapelle Bellevaux, la Chapelle de la Citadelle…